Chacun sa part, Brossard

Chacun sa part, Brossard

23,00

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Brossard Saint-Jean-d’Angély 1932-2013

Elles ont dit, ils ont dit. Ils ou elles se sont souvenus du « temps de Brossard «, de l’époque de « U1 , l’usine historique », celle des débuts à l’intérieur de laquelle le patron fabriqua les premiers biscuits « Famille ». Et puis, il y eut plusieurs extensions boulevard Lair et rue Rabaud car, l’après-guerre aidant, la demande était grande et Brossard devint un géant du biscuit industriel.
Au milieu des années 1960, « U2 » naquit route de Niort, une usine ultra moderne qui fit exploser la production du site angérien. Travailler chez Brossard, c’était une chance à Saint-Jean-d’Angély, on y était bien payé, on avait des avantages et le patron, Georges Brossard, un brin paternaliste, possédait assurément qualités commerciales et charisme.
Pourtant, les conditions de travail n’étaient pas roses à l’usine : chaleur, poussière, bruit et stress liés à la chaîne et à ces gestes répétitifs que beaucoup d’Angériens effectueront durant 40 ans. A suivre, ces paroles de salariés et chacun sa part… de vérité.