Chaniers – tome 1

Chaniers – tome 1

20,00

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Chaniers, située aux portes de Saintes, Chaniers-les-petits-pois ! Un joli surnom venant bien sûr de l’importance de la culture des petits pois dans l’économie locale de l’époque. En témoignent, les cartes postales du début du siècle dernier représentant le célèbre marché aux petits pois installé devant la gare. Celui-ci possédait la caractéristique d’être quotidien, de mai à juillet.
En 1933, on dénombre à Chaniers 1694 âmes dont seulement 148 dans le bourg. La majeure partie des habitants résident en effet dans les hameaux répartis sur une des communes les plus étendues de France que l’on appelle d’ailleurs la commune “aux cent villages”. Ici, jadis, on travaillait la vigne, on faisait de l’élevage, on cultivait les céréales, le tabac, on possèdait des vergers et on produisait Pineau et Cognac. Une des grandes spécialités culinaires des restaurants chagnolais d’antan était le pigeon aux… petits pois, plat que l’on pouvait arroser d’un bon vin de Senouche, brevage mentionné dans les premiers annuaires de la statistique de Charente-Inférieure.
En 96 pages et plus de 370 cartes postales, photographies d’albums familiaux et documents, Georges Desjulets et Michel Téodosijévic illustrent le quotidien de ce que fut Chaniers : lieux principaux, commerces, artisanat, monde rural, activités sportives, éducation. Sans oublier une pittoresque première galerie de portraits chagnolais.
Passé de labeur et racines paysannes ont bel et bien préparé notre présent, façonnant les paysages, développant le bourg de Chaniers vers la modernité…Vous avez entre les mains le premier tome des images d’autrefois chagnolaises. A suivre…