Lagord

Promo !

Lagord

22,00 11,00

Catégories : ,

Description

À l’entrée du bourg, le bureau de poste, la Coop et la boulangerie Tesson sont ouverts. Des personnes attendent devant l’arrêt des autobus Brivin tandis que d’autres marchent le long du quereux des Mairand puis de la maison des demoiselles Favri et du couple Biret. Le maréchal ferrant Siret est au travail tout comme M. Giraud, vannier de profession. Le bourg compte alors de nombreuses exploitations agricoles comme celles des familles Ganivet, Gueffier, Gratecap, Michaut, Biraud, Mounier, Frémond, Bonneau, Michaud ou Ardouin. “Je me souviens que le gaz de ville est arrivé de La Rochelle au début des années 1920, se remémore Louis Frémond ; cela a révolutionné la vie dans les maisons du village, notamment en ce qui concerne la cuisine et l’éclairage de la maison.” En 1863, une Ecole normale pour la formation des instituteurs voit le jour à Lagord, commune choisie pour sa salubrité mais aussi pour sa proximité de La Rochelle. Au fil des pages et de quelque 350 cartes postales, photographies familiales et documents (période s’étendant de 1863 à la fin des années 1950), le lecteur découvre de nombreux éléments de la mémoire lagordaise à l’image de cette belle tradition musicale qui joua sans conteste un rôle aussi bien éducatif que festif . Les superbes clichés des groupes lagordais participant aux cavalcades rochelaises symbolisent ce besoin de convivialité, de culture et de partage. Qu’ils aient été simple citoyen, paysan, ouvrier, commerçant, artisan, enseignant, propriétaire terrien, fonctionnaire, châtelain, mère au foyer ou maire de la commune, ils ont tous participé à la construction de l’identité présente de Lagord, village dans l’ombre de La Rochelle puis petite ville moderne qui se développa tout en sauvegardant son patrimoine ancien et en cultivant une certaine douceur de vivre. Bonne balade dans l’album familial collectif de Lagord.